mardi 8 juin 2010

La Coopérative d’Activités et d’Emploi Perspectives Rurales


Vous avez un projet de création d’activité dans les secteurs des productions agricoles biologiques, des métiers de l’environnement et de l’agrotourisme ou en lien avec eux ?
La Coopérative d’Activités et d’Emploi® (CAE) Perspectives Rurales peut vous permettre de démarrer votre activité, au sein d’une entreprise collective, avec un statut de salarié en CDI.
Après une période d’accompagnement modulable selon l’avancée du projet, l’activité est hébergée par la coopérative du point de vue juridique, comptable, fiscal et le porteur de projet devient salarié de la coopérative sur la base du chiffre d’affaire généré par son activité.
Des aides au montage du projet, des suivis de gestion et des suivis techniques, des formations à la création d’activité, des conseils individualisés en fonction des besoins de votre activité, la coopérative réalise également la tenue de votre comptabilité et les diverses démarches administratives (assurance, cotisations auprès de différentes caisses, déclarations diverses…) liées à votre activité.
Les avantages de ce type de structure et de ce type de démarrage d’activité sont nombreux et vous permettent en tout premier lieu de rompre avec l’isolement propre au créateur d’activité et de pouvoir vous consacrer presque exclusivement à la réalisation de vos savoir-faire, vous libérant de la charge administrative qui va de pair avec une création d’activité.
Mais le parcours d’accompagnement au sein d’une CAE, c’est aussi : un statut de salarié et les droits sociaux qui lui sont propres, des droits ouverts aux allocations de chômage au prorata de ce que vous aurez cotisé en cas de cessation d’activité, la mutualisation de moyens et de services, la synergie, la mise en réseau, les échanges...de l’entreprenariat collectif.
Pour les productions agricoles, la coopérative peut vous permettre de tester votre activité de maraîchage dans un espace test et peut également mettre à votre disposition du foncier pour certains types de productions.

Plus d’infos : s.garcia@perspectives.coop
36 ,avenue de Belfort 66000 Perpignan
04 68 34 45 98

jeudi 3 juin 2010

Billet d’humeur …. Colere d’apiculteur



UNE DERNIERE DANSE MACABRE ?
Aujourd’hui plus personne n’ignore le problème de mortalité des abeilles ; presse, radio, télévision évoquent régulièrement ce phénomène.


Le 18 juin 2009, à la salle de l’union de Céret, l’association Vallespir terres vivantes organisait une conférence «la disparition des abeilles, la fin d’un mystère » qui connut un large succès.
Malgré une information et une sensibilisation auprès de la communauté des communes le 24 novembre 2009, en présence d’élus de Céret, Maureillas, Le Boulou, St Jean et Reynés, les pratiques du « tout chimique »semblent perdurer encore !
Conséquence….le désastre écologique continue !

Les apiculteurs se battent chaque jour pour maintenir leur cheptel. Trop souvent ils ne peuvent que constater le drame : ils découvrent des abeilles désorientées, hagardes et titubantes devant leurs ruches. Leur danse n’est plus celle qui signale à la colonie la découverte de nouveaux espaces fleuris, sources de nectar et de pollen. Leur danse est celle macabre d’une agonie annoncée ! Le phénomène est visible tous les jours car on voit de moins en moins d’abeilles sur nos arbres fruitiers ou dans nos potagers.
Jusqu’à quand allons nous continuer cette hécatombe ?……..jusqu’à la disparition complète de tous les pollinisateurs ?
On connaît malheureusement les conséquences qui en découleraient sur la production de fruits et légumes !
Pourtant rien n’est inexorable et irréversible !
Il nous appartient à tous d’agir rapidement en imposant à nos élus d’autres méthodes (plus respectueuses) d’entretien de l’espace public.
Insecticides…pesticides…herbicides…,même autorisés, tuent nos abeilles et les autres insectes pollinisateurs et ont aussi des conséquences sur notre santé et celle de nos enfants !
Lundi 26 avril 2010, des milliers d’abeilles agonisent devant leurs ruches !!!!
Daniel Bouix , Maureillas

mercredi 2 juin 2010

5 et 6 juin à Saint Pierre dels Forçats (66) près de Font Romeu - stage "la cuisson écologique et solidaire : comprendre, assembler et cuisiner"


5 et 6 juin à Saint Pierre dels Forçats (66) près de Font Romeu - stage "la cuisson écologique et solidaire : comprendre, assembler et cuisiner"

Apprendre à cuisiner avec le soleil !
Basée à Nantes, Bolivia Inti – Sud Soleil est une association qui oeuvre pour le
développement de l’énergie solaire au service des familles populaires dans les pays du Sud. L’association mène des programmes de diffusion des cuiseurs solaires dont les
impacts sur l’environnement, la santé, le climat sont extrêmement positifs. Forte de ces 2800 adhérents répartis sur tout le territoire national, l’association a diffusé depuis 1999, plus de 10 000 cuiseurs solaires fabriqués dans les pays andins (Bolivie, Pérou, Chili, Argentine) et bénéficiant à près de 50 000 personnes.
Une autre cuisson est possible ! Et en France aussi ! Bolivia Inti – Sud Soleil fait le choix d’une solidarité « là bas » et « ici ». C’est bien de la responsabilité des pays industrialisés, et donc à nous toutes et tous, d’opter pour un modèle de société
plus sobre et plus économe en ressources énergétiques. L’association s’inscrit dans
une « solidarité climatique » en proposant à chacun de venir apprendre à intégrer la
cuisson solaire et solidaire dans sa vie quotidienne.
Pour répondre au mieux à vos attente, BISS propose Un stage pratique « La cuisson écologique et solidaire : comprendre, assembler et cuisiner »
www.boliviainti-sudsoleil.org
contact Vincent DULONG / Courriel : soleil@boliviainti.org
tel : 02 51 86 04 04 - Bolivia Inti - Sud Soleil


5 et 6 juin à Saint Pierre dels Forçats (66) près de Font Romeu stage "la cuisson écologique et solidaire : comprendre, assembler et cuisiner"